Le sénateur membre du Groupe communiste Jean-Luc Mélenchon et le sénateur rattaché au Groupe CRC, François Autain ont déposé, le 18 mars 2009, une proposition de loi visant à instaurer un bouclier social face à la crise et portant diverses mesures économiques et sociales d'urgence. La proposition de loi a été renvoyée à la commission des Affaires sociales du Sénat. Les députés Marc Dolez et Jacques Desallangre du Groupe Gauche démocrate et républicaine ont déposé, le 1er avril, le même texte à l'Assemblée nationale, renvoyé à la commission des affaires culturelles, familiales et sociales

L'article 3 prévoit qu'en "cas de licenciements collectifs, de fermeture de site ou de délocalisation, les salariés de l'entreprise concernée disposent d'un droit de reprise des activités sous forme de coopérative ou de mutuelle".

A noter que la proposition de loi comporte également des mesures visant à interdire les licenciements boursiers, à faire reculer la précarité du travail, à augmenter le pouvoir d'achat, ainsi que des mesures en faveur du logement et pour améliorer la protection sociale avec notamment la suppression des franchises médicales.

Pour lire la proposition de loi : ici