Pour l'instant, seuls les manifestes des listes Changer l'Europe (Parti socialiste) et Europe écologie (Les Verts) comportent des revendications en faveur de l'économie sociale et solidaire et reconnaissent son rôle dans le développement de l'emploi dans l'Union européenne.

Du côté du Modem, si les 12 engagements européens ne comportent pas mesure pour l'ES, Corinne Lepage, tête de liste dans le Nord-Ouest, a mis en avant la place du secteur de l'ES et de ses composantes. 
Découvrez la carte des rencontres entre les candidats et les acteurs de l'économie sociale : ici

Du côté des candidats, il est à noter la présence de deux représentants de l'ES :
- Laurent Lafaye, candidat région centre sur la liste PS, élu mutualiste
- Joseph Daul (tête de liste région Est, UMP), président du groupe COPVIAL (Coopérative Viande d'Alsace)
- Cyril Krezschma (24e région Sud-Est, Les Verts), entrepreneurs de la coopérative Oxalis

On retrouve également sur les listes des élus locaux en charge de l'économie sociale :

listes "changer l'Europe" (Parti socialiste) 
- Laurence Rossignol, Vice-présidente de la région Picardie chargée de la vie associative, de la jeunesse et de l'économie sociale (6e, région région nord-ouest)

listes "Europe écologie" (Les Verts)
- Jean-Philippe Magne, adjoint au maire de Nantes, délégation à l'économie sociale et solidaire et coopération décentralisée (région ouest)

listes "Front de gauche pour changer d'Europe"
- Jean-Vincent Jehanno, Conseiller Régional Rhône-Alpes, 1er Vice-président de la Commission Economie, Emploi et Economie Sociale et Solidaire (22e, région sud-est)
- Jean-Yves Angst, militant de l'économie sociale et solidaire (13e, région ouest)
- Marie-Pierre Vieu, vice-présidente de la région Midi-Pyrénées en charge de l'économie sociale et solidaire (4e, région sud-ouest)
- Jean-Marc Lespade, maire de Tarnos, oeuvre "pour le développement d'un secteur déjà conséquent de l'économie sociale et solidaire" (7e, région sud-ouest)

listes Mouvement démocrate - Morad Bachir Cherif, Vice-président de la Communauté d’agglomération de Grenoble délégué à l’économie sociale et solidaire et à l’insertion (7e, région sud-est)

Ci-dessous, un tableau synthétique des différentes prises de position en faveur de l'ES. Tableau que je ne maquerai pas de compléter au fur et à mesure. N'hésitez pas à me transmettre vos trouvailles en la matière (contacter l'auteur, colonne de droite du blog)... 
maj/14-04-09 

listes

constats/propositions

Changer l'Europe

Parti socialiste 
www.changerleurope.fr

Manifeste du PSE

Citoyens d’abord: Un nouveau sens pour l’Europe


Mettre la modernisation de l’économie au service des travailleurs et des entrepreneurs :

12. Nous soutiendrons la création d’emploi en assurant l‘accès des entreprises au crédit dont elles ont besoin pour investir et se développer, par exemple auprès de la Banque Européenne d’Investissement.Nous entendons appuyer le développement en Europe de l’économie sociale, qui emploie actuellement plus de 5 millions de personnes notamment dans les coopératives, en introduisant un statut européen d’entreprise à but non lucratif adapté aux associations, mutuelles et fondations. Notre plan européen de réformes progressistes est essentiel pour aider tous les Européens à tirer avantage de la mondialisation et à améliorer leurs conditions de vie. 

Europe écologie 

www.europeecologie.fr

Le contrat écologiste pour l'Europe

Le pilier emploi

Notre stratégie pour l'emploi repose sur :

(...)

la création d'emplois socialement utiles et non délocalisables, de petites entreprises et d'emplois publics de proximité permettant d'aller vers « plus de liens et moins de biens », notamment par la création d'un cadre législatif développant un tiers secteur européen de l'économie sociale et solidaire s'appuyant sur les associations, les coopératives et les mutuelles ;


Proposition I

(...)

UN DES LEVIERS ESSENTIELS POUR LA CRÉATION DES EMPLOIS VERTS réside dans l'adoption d'un statut du tiers secteur, créateur d'emplois d'utilité sociale, culturelle et environnementale (crèches, aides aux personnes âgées, éducation à l'environnement, protection et entretien des espaces naturels, réparations…), et le soutien à cette économie sociale et solidaire par le développement d'outils financiers européens spécifiques.


Proposition 3

POUR RÉUSSIR UNE POLITIQUE EUROPÉENNE DE MAÎTRISE DE L'ÉNERGIE, il faut aussi permettre la généralisation de l'accès aux économies d'énergie et aux énergies renouvelables. Nous proposons de développer, avec les acteurs de l'économie sociale un système européen de « chèques Eco-Energie » sur le modèle des chèques déjeuners ou des chèques énergies renouvelables développés dans certaines régions françaises.


Le Manifeste : Changer d'ère

(...) renforcement de l'économie sociale et solidaire et des services publics (services d’intérêts généraux selon la terminologie européenne) dans les secteurs clés de la vie collective(énergie, transports, santé, logement, éducation, télécommunications, solidarité sociale)



Un "Bruxelles de l'emploi" pour changer de cap

Des millions d'emplois qualifiés, durables et non délocalisables pourraient pourtant être créés dans l'économie sociale et solidaire, dans les énergies renouvelables, l'agriculture paysanne et biologique, l'éco-construction, les transports et les services à la personne !” (Hélène Flautre, tête de liste Europe Ecologie dans le Nord-Ouest) 

Mouvement démocrate

europe.lesdemocrates.fr

Extrait du discours de Corinne Lepage, Conférence nationale du 8 février 2009 à la Maison de la Mutualité à Paris

"C’est dans la coopération que l’on trouve effectivement les solutions, dans le développement, bien sûr, de nos grandes entreprises, mais aussi du tiers secteur, social et solidaire, dont personne ne parle jamais, mais qui représente tout de même 10 % de l’activité dans ce pays.  Il nous faut des sociétés coopératives dans lesquelles les actionnaires sont en même temps les salariés de l’entreprise et peuvent donc investir, comme ils l’entendent le fruit de leur travail."

Extrait intervention de Corinne Lepage lors de la deuxième table-ronde de la Convention sur le thème “Pour un nouveau modèle économique et social européen”, Maison de la Chimie à Paris le 29 mars 2009

"Maria Nowak parlait du micro-crédit et nous pourrions parler du secteur de l’économie sociale et solidaire qui permet de modifier le rapport de forces au sein de l’économie. Tout ceci n’est pas mis en valeur, car nous sommes entrés dans un système de régression démocratique et c’est la raison pour laquelle la question des libertés publiques est étroitement liée au sujet de la crise dont nous parlons ce matin."

Quand l'Europe veut, 

l'Europe peut
UMP
www.ump2009.eu

Front de gauche 

pour changer l'Europe
www.frontdegauche.eu

NPA

http://www.npa2009.org

Découvrez la carte des rencontres entre les candidats et les acteurs de l'économie sociale : ici