C'est une des propositions évoquées par Yves Verollet, secrétaire confédéral en charge du secteur protection sociale à la CFDT lors de son audition, le jeudi 22 janvier 2009, par la Commission des affaires culturelles familiales et sociales de l'Assemblée nationale dans le cadre de la Mission d’évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale.

Le syndicaliste a affirmée que "Dans tous les quartiers – pas seulement les quartiers difficiles – des femmes pourraient très bien faire ce métier mais leur logement ne leur permet pas d'accueillir des enfants. Compte tenu de ces éléments, nous sommes favorables aux regroupements d’assistantes maternelles, que ce soit sous forme associative, de SCOP – société coopérative de production – ou de groupements d’employeurs, sous réserve, là encore, que la sécurité soit assurée."